Présentation

Formation

  • DESS  (Diplôme d’études Supérieures Spécialisées) de psychologie clinique et psychopathologie .
  • Formation analytique
  • Diplôme d’état d’infirmière

Expérience professionnelle

Trajectoire clinique, analytique et hospitalière :

Catherine Chataigner – 7 années d’expérience en cabinet libéral.

– Psychanalyse personnelle.

– 10 années d’expérience en qualité de psychologue clinicienne au Centre Hospitalier Régional Universitaire d’Angers (49) où ma pratique clinique s’est essentiellement portée sur les :

  • Problèmes personnels
  • Difficultés relationnelles
  • Surcharges pondérales
  • Problèmes de couple
  • Problèmes de sexualité
  • Difficultés de procréation

– 10 années d’expérience en qualité d’infirmière diplômée d’état au Centre Hospitalier Régional Universitaire d’Angers (49).

 

Déontologie

L’exercice de la profession de psychologue est régi par un code de déontologie.

Le respect de ces règles protège l’usager des mésusages de la psychologie et l’utilisation de méthodes et techniques se réclamant abusivement de la psychologie.

Ce code  assure le respect des droits de la personne et la préservation de sa vie privée en garantissant le secret professionnel.

 

 

Le respect de la personne dans sa dimension psychique est un droit inaliénable.

Sa reconnaissance fonde l’action des psychologues.

 

 

La profession de psychologue nécessite cinq années d’études après le BAC validées par un DESS.

La DASS délivre aux psychologues un numéro Adeli qui protège de l’exercice illégal de la profession.

Mon N° ADELI (DDASS) : 499301174

Mon N° SIRET : 394.846.760.00038

 

Seules deux formations sont reconnues par l’Etat : celle des psychiatres et celle des psychologues .

Ils possèdent obligatoirement un numéro ADELI qui prouve que leur cursus est complet et dûment vérifié par l’Etat (DDASS).

Grâce à ce numéro ADELI (dont l’authenticité est vérifiable auprès de la DDASS), vous pourrez faire la différence entre de réels psychologues (dont le titre est protégé, comme celui des médecins) et les nombreux « diplômés en psychologie » qui fleurissent sur Internet…